En cours

INVADER WAS HERE

MAMO

Centre d'art de la Cité Radieuse
280 Boulevard Michelet
13008 Marseille, France

Heures d'ouverture

Du 28 août au
11 novembre 2020
Ouvert tous les jours
de 9h à 18h

Entrée gratuite

Infos pratiques

Dès le 28 août, le MaMo, centre d’art contemporain fondé par Ora Ito, s’ouvre à la ville en présentant « INVADER WAS HERE » qui se déploie sur tout le territoire marseillais…

De l’invitation à s’approprier le site à l’invasion de la ville : une exposition étendue.

Invader a fait du MaMo la base stratégique — atelier et clef de voûte — d’une exposition-invasion d’envergure, et le point d’irradiation de son action de dissémination de mosaïques en ville. Débordant du centre d’art, le projet artistique innerve et englobe le territoire local, avec un hommage à la cité phocéenne et sa culture méditerranéenne.

En étirant le format de l’exposition à celui de l’invasion, « INVADER WAS HERE » opère une mise abîme de la notion d’in situ, qui est au coeur de la démarche de l’artiste et de la programmation du MaMo. 

À la Cité Radieuse, le visiteur découvre le MaMo transformé en une installation-atelier inédite portant l’empreinte du modus operandi de l’artiste qui y a travaillé en secret cet été : Invader was here… Cartes, dessins, outils, masques et costumes : l’installation est le lieu-témoin de l’usage du site en tant que centre névralgique opérationnel. 

Depuis cet atelier, les mosaïques spécifiquement créées ont été disséminées : tout d’abord autour du MaMo ; puis, plus loin, un monumental « I invade MARS » est visible depuis le toit-terrasse ; enfin l’invasion se poursuit dans tout Marseille. 

Des Calanques à Notre-Dame de la Garde, en passant par le Vieux Port, l’Estaque, la Corniche, les quartiers nord, le Cours Julien ou les Baumettes…, Invader a appliqué son concept d’« acupuncture urbaine » qui propose une exploration d’un territoire, via des oeuvres stratégiquement placées. 

Une « Carte d’invasion » dédiée permet de suivre les pas de l’artiste en ville, et de visualiser l’étendue de l’intervention.

Chaque mosaïque est unique — couleurs, composition et taille — et a été pensée en fonction de son emplacement à Marseille, de l’esprit du lieu, de la culture locale ; elle est reconnaissable à son style pixelisé, dérivé de l’esthétique 8-bit low-tech qu’Invader a choisi d’associer, en premier et dès ses débuts, à une technique en usage depuis l’antiquité : l’art mosaïque. La gamme chromatique, ode à la Méditerranée, est essentiellement travaillée en des camaïeux de bleus contrastés de blanc ; elle est corbuséenne à la Cité Radieuse. 

En complément de space invaders, de nombreux motifs évoquent thèmes régionaux et emblèmes de la culture populaire, tout en injectant des calembours visuels, des notes poétiques ou en réinventant des points de vue sur la ville via des mises en valeur de sites insolites.

L’invasion artistique est conséquente : Marseille devient la deuxième plus grande ville envahie en France par Invader, après Paris. Un défi physique intense d’une opération menée incognito dans une ville hautement fréquentée en plein été… 

Cette carte blanche exceptionnelle est à découvrir dans la perspective du cycle initié au MaMo par Ora Ito, qui propose chaque année à un artiste majeur de réaliser une installation in situ.

Exposition-invasion « Invader was here »
MAMO, Centre d’art de la Cité Radieuse
280 Boulevard Michelet, 13008 Marseille
Du 28 août au 11 novembre 2020.
Tous les jours, de 9h à 18h. Entrée gratuite.

CONTACT PRESSE — info@mamo.fr 

www.space-invaders.com