AD Magazine — Felice Varini au MAMO à Marseille

Presse, Juillet 2016
Photos © André Morin

En savoir plus sur admagazine.fr

Ça sent bon le sud sur le toit de la Cité radieuse, rhabillée par l’artiste Felice Varini sous la houlette de Ora-ïto avec l'exposition « À ciel ouvert ».

Ses premiers croquis, Ora-ïto les esquisse en s’inspirant de l’architecture de Le Corbusier. Il apprivoise le béton du MAMO comme personne et lui consacre chaque année un artiste. Force est de constater qu’ils en changent le cours, chacun à leur manière. Après Daniel Buren et Dan Graham, c’est Felice Varini qui s’y colle. Un véritable jeu géométrique tout en couleurs, lignes et points de fuite. Le parcours est divisé en trois parties : Triangles percésQuatre droites aux trois croisements, et Rebonds par les pôles. Felice Varini fonde une nouvelle pensée vouée à « respirer l’intelligence ». Des centaines de points de vue sont à découvrir à travers l’exposition. Il faut se déplacer avec l’œuvre pour en comprendre la logique. C’est là toute la complexité de l’installation, qui est d’autant plus pertinente une fois qu’on l’a trouvée.

Avec ses artistes, Ora-ïto recherche une relation aussi évidente que fusionnelle. Pari réussi, il s’en dégage une inspiration sans limites.

Felice Varini, À ciel ouvert, MAMO – Centre d’Art de la Cité radieuse, Marseille, jusqu’au 2 octobre 2016.

Par Fanny Guénon Des Mesnards